Aucun élément dans la barre supérieure

Les Ministres de l’environnement des Etats membres de l’Union européen étaient réunis, mardi 9 octobre 2018, à Luxembourg, pour discuter des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ils sont parvenus, non sans difficulté, à un accord pour rendre plus strictes les normes d’émission de CO2.

D’ici 2030, les voitures neuves devront émettre, en moyenne, 35% de CO2 en moins par rapport aux limites d’émissions fixées actuellement. Cet objectif est fixé à 30% pour les camionnettes. Un objectif intermédiaire de – 15% est prévu pour 2025.

De plus, lors de la COP24 qui se déroulera à Katowice au 3 au 14 décembre, l’Union européenne demandera à l’ensemble des parties de l’Accord de Paris d’accélérer leurs efforts pour atteindre les objectifs fixés, pays par pays, en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

Ces décisions peuvent sembler symboliques ou timides mais sont la preuve qu’enfin les Etats membres de l’Union européenne convergent pour progresser ensemble. Si la France, au même titre que l’Espagne, l’Italie, la Slovénie, les pays scandinaves, ou encore le Royaume-Uni, souhaitait pousser des objectifs plus ambitieux, cet accord reste néanmoins un signal fort.

Le GIEC le rappelait en début de semaine l’urgence climatique dans laquelle nous nous trouvons et la nécessité de changer drastiquement notre trajectoire pour contenir le réchauffement climatique en-deçà de +1,5°C.

Cette décision des Etats membres est en ce sens une première victoire.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.