Aucun élément dans la barre supérieure

Circonscription

Lundi 8 avril, Célia de Lavergne a eu l’occasion de passer l’après-midi à la cité scolaire de Die, en présence des lycéens.

Dans le cadre de cours dédiés au débat et à la citoyenneté, la députée a pu rencontrer dans un premier temps une trentaine d’élèves de 1ère filière économique et sociale (ES) ainsi que de trois de leurs professeurs. Les lycéens avaient préparé cette rencontre afin de pouvoir interroger la députée sur des points très précis de son action, autour de 4 axes principaux : l’exercice de la citoyenneté, les enjeux moraux et civiques de la société de l’information ; le mouvement des « Gilets jaunes » et le réchauffement climatique.

Les étudiants de 1ère ont fait preuve d’une grande maturité tant leurs questions étaient pertinentes et précises :  Célia de Lavergne a ainsi pu détailler les raisons de son engagement politique ainsi que son soutien pour l’action de la majorité, rappelant que sa motivation première était bien celle de « faire de la politique autrement ». Bien consciente que les attentes sont encore fortes sur ce point, elle a toutefois souligné les changements de mentalité et de pratique depuis le début de cette législature. La députée était ravie de pouvoir également répondre à diverses questions sur l’engagement citoyen de ces lycéens, les invitant à toujours débattre : « C’est important d’avoir des convictions, d’accepter la contradiction, respecter les décisions de la majorité et d’être toujours dans le dialogue, même lorsque l’on n’est pas d’accord. »

Surtout, les lycéens avaient de nombreuses questions sur la transition écologique et sa concrétisation en actes politiques : quels soutiens financiers pour les projets en lien avec le climat ? Quelles nuances d’engagement pour la transition écologique parmi les parlementaires ? Quelles relations entre l’Etat et EDF sur le nucléaire ?  Ces échanges passionnants ont permis à Célia de Lavergne de constater l’intérêt très fort des jeunes pour les questions climatiques, renforçant son envie de les associer davantage aux politiques menées sur ce sujet.

Enfin, les lycéens ont pu interroger la députée sur les sujets locaux les concernant directement : gestion des petites lignes ferroviaires, cohabitation entre les éleveurs et la présence de loups, budget des parlementaires pour agir sur le terrain ou encore fermeture de la maternité de Die. Célia de Lavergne était ravie de pouvoir répondre à ces jeunes, convaincue que leur engagement citoyen débute par ces échanges directs.

Dans un second temps, Célia de Lavergne s’est entretenue avec un groupe plus restreint d’élèves de Terminale qui fut à l’initiative de la journée de mobilisation des lycéens à Die le 15 mars dernier sur le climat. Si la députée comprend leur déception quant aux engagements trop timides des responsables politiques sur la transition écologique, elle a également pu leur rappeler quelques avancées significatives adoptées ces derniers mois par les parlementaires, montrant ainsi que les réflexions évoluent dans le bon sens.

Les lycéens ont détaillé la feuille de route de leurs prochaines actions, afin que la mobilisation des jeunes pour le climat ne faiblisse pas et surtout, qu’elle rassemble le plus grand nombre y compris des plus jeunes dès le collège. Les lycéens se sont montrés très motivés pour agir au niveau local. Des ateliers seront organisés le 24 mai prochain devant le lycée pour présenter ces actions. Célia de Lavergne a tenu à féliciter leur engagement pacifiste, essentiel pour qu’une impulsion ambitieuse puisse être donnée sur ces questions relatives au climat.

En un mot : une après-midi passionnante sur les préoccupations des plus jeunes qui doivent inspirer les engagements des responsables politiques !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.