Aucun élément dans la barre supérieure

Célia de Lavergne
Députée de la 3ème circonscription de la Drôme

Aucun élément dans la barre supérieure

Déclaration du Premier ministre sur la stratégie nationale de déconfinement

Assemblée nationale

Le mardi 28 avril, le Premier ministre a présenté devant l’Assemblée nationale les grands principes de la stratégie nationale de déconfinement.

Après 6 semaines de confinement qui ont permis une limitation effective de la propagation du virus du Covid-19, il est temps et nécessaire d’amorcer le déconfinement de notre pays.  En effet, si la santé des Français prime avant toute priorité, notre pays ne peut courir le risque d’une crise économique dont l’ampleur ferait courir un risque irréversible à notre Pays. Un arrêt prolongé de nombreux secteurs d’activités, de la scolarisation ainsi que des soins médicaux non urgents ou des investissements publics et privés, mais aussi des interactions sociales aurait des effets délétères pour notre pays, sa cohésion sociale et territoriale.

 

Avant tout, rappelons que le déconfinement ne sera envisageable que si nous sommes à moins de 3 000 nouveaux cas nationaux de Covid-19 par jour. A ce jour, nous sommes à près de 1700, cela semble donc possible si nous ne relâchons pas le respect des règles du confinement.

La stratégie de déconfinement repose sur 3 axes :

  • Nous devons apprendre à vivre avec le virus et à nous en protéger.
  • Nous devons éviter le risque de deuxième vague épidémique : cela nous impose la prudence et la progressivité
  • Le virus n’ayant pas touché tous les territoires de façon similaire, le déconfinement pourra s’adapter aux situations locales, en accord avec les élus locaux et préfets.

 

Chaque situation départementale sera définie d’ici jeudi 30 avril et cristallisée le 7 mai afin de déterminer le niveau de déconfinement possible lié au niveau de circulation du virus (élevée, moyenne ou faible), en fonction de trois critères : nombre de nouveaux cas quotidiens, état d’occupation des capacités hospitalières, capacité de prise en charge des personnes symptomatiques par tests et enquêtes cas.

De cette classification dépendra la capacité à débuter pleinement ou partiellement le déconfinement le 11 mai et les règles propres au département : d’ici le 11 mai, ne baissons pas la garde et poursuivons autant que possible le confinement.

S’il peut avoir lieu le 11 mai, le déconfinement s’effectuera alors par phases de trois semaines (du 11 mai au 1er juin, puis du 2 au 21 juin, etc.), selon des modalités différenciées par département afin de les adapter aux réalités des territoires.

Le déconfinement repose sur l’action du Gouvernement et des collectivités locales bien sûr, la mobilisation des acteurs économiques et sociaux et des associations, et surtout sur le civisme et la responsabilité collective et individuelle. Soyons tous disciplinés, et solidaires les uns et des autres.

Sur les aspects pratiques, voici les grandes lignes présentées par le Premier ministre qui seront affinées d’ici au 11 mai.

 

SANTÉ 

La philosophie du déconfinement repose sur le triptyque : protéger, tester, isoler

  • Le respect des gestes barrières et de mesures de distanciation physique prendra encore plus d’importance. Elles restent le meilleur moyen de lutter contre la propagation du virus.

 

  • A cela s’ajoute le port du masque dans certaines situations :
    • Nous recevons près de 100 millions de masques chirurgicaux par semaine, ils resteront en priorité destinés à nos « premières lignes ».
    • Nous recevrons près de 20 millions de masques grand public lavables dès le mois de mai.
    • Les collectivités et entreprises sont incitées à se procurer des masques : les collectivités seront accompagnées financièrement pour l’achat de masques (pour les communes, avec une aide à 50 % par l’Etat et par mesure rétroactive pour toute commande postérieure au 13 avril).
    • Selon les normes AFNOR, chacun est également invité à confectionner des masques lavables.
    • Une plateforme de e-commerce sera mise en place par La Poste à compter du 30 avril et distribuera à ceux qui en ont besoin chaque semaine plusieurs millions de masques grand public.
    • Les préfets disposeront d’une enveloppe locale pour soutenir, avec les départements et les régions, les plus petites collectivités.
    • Les pharmacies et la grande distribution sont invitées à vendre des masques grands publics.
    • Une enveloppe hebdomadaire de 5 millions de masques lavables sera réservée aux préfets pour qu’ils organisent avec les élus locaux, la distribution aux concitoyens en grande précarité, via les CCAS et les acteurs associatifs.

 

  • 700 000 tests virologiques seront effectués chaque semaine à compter du 11 mai. Ils seront pris en charge à 100% par l’Assurance maladie :
    • Chaque personne testée positivement au Covid-19 sera invitée à s’isoler.
    • Les personnes avec qui elle aura été en contact seront identifiées par des enquêtes approfondies afin de les tester si nécessaire et les inviter à s’isoler également. Elles seront identifiées grâce aux personnels de santé, les équipe de l’Assurance maladie et des brigades mises en place pour assurer la fluidité de l’information auprès de ces cas contacts.

 

ÉCOLE

  • Réouverture progressive des maternelles et écoles élémentaires dès le 11 mai sur la base du volontariat.
  • A compter du 18 mai, dans les départements où la circulation du virus est faible, réouverture des collèges et priorité des classes de 6ème et 5ème.
  • Fin mai, décisions sur la réouverture des lycées en commençant par les lycées professionnels début juin.

 

  • Les conditions sanitaires seront strictes :
    • Pas plus de 15 élèves par classe
    • Respect des gestes barrières et distribution de gels hydroalcooliques
    • Des masques seront à disposition du personnel enseignant lorsque la distanciation ne pourra être respectée
    • Pour les enfants :
      • Le masque ne sera pas à porter en maternelle
      • Il ne sera pas recommandé à l’école élémentaire mais des masques pédiatriques seront à disposition pour les cas nécessaires (symptômes émergeant chez un enfant, etc.)
      • Le masque sera obligatoire au collège
      • Des nettoyages réguliers seront faits dans les classes.

 

  • L’enseignement à distance restera gratuit et nombreux enseignements seront sans doute hybrides entre présentiel et à distance.

 

CRÈCHES

  • Les crèches apprécieront les priorités pour l’accueil des enfants : impossibilité du télétravail pour les deux parents, familles monoparentales, enfants de soignants.
  • Le port du masque grand public sera obligatoire pour les professionnels de la petite enfance.
  • Les groupes d’enfants doivent être de moins de 10.

 

TRAVAIL

  • Le télétravail sera maintenu partout où cela sera possible.
  • La pratique des horaires décalées est encouragée pour étaler les flux de salariés dans les transports et la présence simultanée sur site.
  • Des guides et fiches métiers permettront d’accompagner les employeurs dans la reprise en toute sécurité des organisations.
  • Le dispositif d’activité partielle restera en place au moins jusqu’au 1er juin ; il sera ensuite progressivement adapté dans les secteurs les plus touchés.

 

COMMERCES

  • Tous les commerces rouvriront le 11 mai à l’exception des cafés et restaurants.
  • Les marchés seront rouverts sauf avis contraires des maires et préfets.
  • Dans les commerces, la distanciation physique devra être respectée ; le port du masque est recommandé pour les personnels et pourra être exigé pour les clients.
  • Certains centres commerciaux pourront ne pas rouvrir selon l’avis des préfets.
  • Fin mai, il sera décidé si les cafés et restaurants peuvent rouvrir à partir du 2 juin.

 

TRANSPORTS

  • L’offre de transports urbains va progressivement revenir à la normale tandis que la demande devra rester basse grâce au télétravail et à l’étalement des horaires.
  • Les autorités organisatrices de transports adapteront l’offre aux besoins de chaque territoire.
  • Le port du masque sera rendu obligatoire dans tous les transports, métros comme bus.
  • La distanciation physique devra être respectée.
  • Les bus scolaires pourront circuler avec la règle d’un siège sur deux et l’obligation de port du masque pour les collégiens et les chauffeurs.
  • Le port du masque sera également obligatoire dans les taxis et les VTC qui ne disposent pas du système de protection en plexiglas.
  • Les déplacements interrégionaux et interdépartementaux seront réduits aux seuls motifs professionnels ou familiaux impérieux. 

 

VIE SOCIALE

  • Les aînés et personnes fragiles sont invités à continuer à se protéger en limitant leurs contacts, sorties mais sans contrôle ni attestation.
  • Les rassemblements publics et privés sont limités à 10 personnes.
  • L’attestation sera obligatoire pour les déplacements à plus de 100 km du domicile, qui ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel.
  • Les activités sportives en lieu couvert et sports collectifs ou de contacts restent interdit.
  • Les parcs et jardins rouvriront dans les départements où le virus circule de façon réduite.
  • Les médiathèques, les bibliothèques et petits musées rouvriront le 11 mai.
  • Les grands musées, cinémas, théâtres, salles de concert, salles des fêtes et salles polyvalentes resteront fermés jusqu’au 2 juin minimum.
  • Les grandes manifestations sportives, culturelles, notamment les festivals, les grands salons professionnels, tous les évènements qui regroupent plus de 5000 participants ne pourront se tenir avant a minima le mois de septembre.
  • Les lieux de culte seront ouverts mais ne pourront organiser de cérémonies avant le 2 juin.
  • Les cérémonies funéraires sont autorisées dans une limite de 20 personnes.
  • Les cimetières seront rouverts au public dès le 11 mai.

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.