Aucun élément dans la barre supérieure

Célia de Lavergne
Députée de la 3ème circonscription de la Drôme

Aucun élément dans la barre supérieure

Célia de Lavergne en visite à la Brasserie des Trois Becs

Circonscription

Célia de Lavergne a rendu visite à la Brasserie des Trois Becs à Gigors-et-Lozeron, un établissement fortement impacté par la crise sanitaire du Covid-19.

En effet, cette ferme-brasserie artisanale effectue habituellement 60% de ses ventes auprès du secteur de l’hôtellerie-restauration. La réouverture des cafés et restaurants à compter du 2 juin, ainsi que l’ensemble des mesures annoncées pour le secteur du tourisme et de l’hôtellerie-restauration, sont de nature à rassurer les propriétaires de la brasserie des Trois Becs sans toutefois leur assurer une année 2020 satisfaisante.

Pour Célia de Lavergne « le Gouvernement doit soutenir des structures telles que la Brasserie des Trois Becs, car elles sont aussi dynamiques et innovantes que fragiles. Face à la crise, la Brasserie est allée chercher des solutions, comme la vente dans de nouveaux points de distributions, mais cela ne suffit pas. Les mesures économiques d’urgence ont apporté un premier élément de réponse, maintenant nous devons impérativement étudier la possibilité de rattacher ces établissements dépendants de l’activité des cafés-bars-restaurants au Plan Tourisme, je défendrai cela auprès des Ministres concernés pour le texte de loi de finances prévu d’ici fin juin. »

La députée rappelle que le projet de loi de finances rectificative qui sera examiné dans les prochaines semaine affinera les modalités du Plan tourisme et devra ainsi permettre de prendre en compte les brasseries impactées.

Par ailleurs, la visite aura permis de souligner les effets directs de la proposition de loi relative à la transparence de l’information sur les produits agricoles et alimentaires, adoptée définitivement le mercredi 27 mai 2020 par le Parlement. Un article de cette loi permet en effet que le nom et l’adresse du producteur de bière soient indiqués en évidence sur l’étiquetage de manière à informer parfaitement le consommateur quant à l’origine de la bière. « Cette disposition est gagnante-gagnante : favorable aux consommateurs qui s’informent mieux sur la qualité du produit et favorable aux brasseries artisanales qui peuvent valoriser leur savoir-faire en le localisant. Pour les nombreuses brasseries artisanales que compte la Drôme, c’est un atout ! » précise la députée.

La députée conclut sa visite en félicitant la Brasserie pour son engagement en faveur du terroir : « en alliant à la fois savoir-faire artisanal, agriculture locale, ferme et lieu d’accueil, la Brasserie des Trois Becs est une chance pour la promotion culturelle et touristique du département, et également un modèle d’entreprise visionnaire Ce type de structure conjugue agriculture responsable et attentes des "consom’acteurs" en reliant le produit à la terre : chaque bière consommée ici se veut reliée au terroir qu’elle incarne. Les évolutions sur l’étiquetage offertes par la loi permettront l’évolution des pratiques et la saison estivale qui s’ouvre doit permettre cette valorisation de nos talents. »


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.