Circonscription

18 juin 2017, la bonne nouvelle après une courte campagne. Je suis élue. Députée de la Nation Française. Elue et responsable de la 3ème circonscription de la Drôme. Je mesure pleinement l’enjeu dès le premier instant.

 

Depuis, je n’ai pas cessé de m’engager pour vous, vous défendre, vous et notre territoire, pour porter et partager avec vous mes convictions. Conviction que la politique autrement commence par aller partout, partout dans les 240 communes à votre rencontre : près de 80 événements citoyens organisés par mes équipes (que je remercie chaleureusement !) depuis deux ans sous la forme de cafés, d’ateliers de travail, de soirées débats.

 

Des échanges qui m’ont permis d’alerter sur les sujets de nos territoires, parfois avec succès comme l’intégration des petites associations rurales dans le plan « petites associations du Gouvernement », et parfois avec moins de succès, lorsqu’en octobre 2018 je disais au Premier Ministre qu’il y avait un problème de justice sociale dans la PPE, notre scénario de transition énergétique…

 

Des échanges qui ont permis de poser des amendements conséquents, comme celui d’un objectif de 15% de surface utile bio à l’échelle nationale en 2022 quand nous étions à 6,5 % en 2017, comme l’interdiction du dioxyde de titane ou des néonicotinoïdes, comme l’ouverture à l’autoconsommation collective en milieu rural pour permettre le projet de mobilité hydrogène d’ACOPREV à Saint-Julien-en-Quint. Ou encore la négociation délicate et serrée avec le Gouvernement pour maintenir un niveau élevé de primes à la conversion des véhicules ou pour faire apparaitre dans la loi énergie climat un objectif de rénovation énergétique avec une obligation de rénovation des passoires thermiques en 2023 et des sanctions à compter, de 2018, sanctions à définir de manière participative avec les citoyens pour en assurer leur acceptabilité.

 

Vos idées ont fait leur chemin : sous formes d’amendements d’une part mais aussi de questions au Gouvernement, orales ou écrites, de RDV avec les ministres ou leurs cabinets. Au service du territoire et de l’intérêt national. C’est ainsi que nous avons gagné par exemple l’enveloppe de l’Etat 156 millions d’euros pour financer la fibre pour la Drôme et l’Ardèche ou encore la construction d’un nouvel hôpital à Die. Que nous avons alerté la Ministre Borne sur le risque de pollution liée à l’abrasion des pneus ou des freins et la Ministre Gourault sur la nécessité d’un plan de revitalisation des « petites villes » annoncé depuis par le Premier Ministre au congrès des Maires ruraux de France.

 

Conviction, enfin, que la transition écologique est urgemment l’affaire de tous et que je peux influer de l’intérieur au sein de la majorité et de LREM pour faire passer mes idées, vos idées, nos idées sur ce sujet. C’est pour cela que, sans relâche, pas une loi ou un débat sur ce thème n’a été oublié lorsque j’ai organisé des évènements sur la circonscription: alimentation, mobilité, énergie climat, PPE, économie circulaire à venir… C’est pour cela que je me suis impliquée comme rapporteure de la loi Hulot mettant fin à l’exploitation et l’exploration des hydrocarbures à l’horizon 2040. Pour cela que j’ai soutenu et que nous avons gagné le contrat de transition écologique pour le Royans-Vercors, que j’ai défendu, sans ne jamais rien lâcher, le projet Biovallée jusque chez le Premier Ministre. Et tout cela a été obtenu grâce à vous et avec vous ! Tant avec les élus locaux qui s’engagent sans compter pour leurs communes qu’avec les citoyens, toutes et celles et ceux qui ont accepté de partager avec moi. Dans nos échanges, nous ne sommes et nous ne serons sans doute pas toujours d’accord sur tout mais, je l’espère, capable de nous rassembler sur l’essentiel.

 

Après un engagement de plus de 2 ans au sein de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, mon mandat se poursuit avec de nouvelles fonctions, de porte-parole du groupe parlementaire La République en Marche d’une part, et comme nouvelle membre de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire. Ce choix mûrement réfléchi me permettra de porter encore plus loin les préoccupations qui sont les vôtres, sans mettre de côté bien sûr mes engagements et mon travail pour les petites entreprises, le tissu économique de notre territoire, la couverture numérique et le monde agricole, des sujets essentiels à mes yeux comme aux vôtres.

 

Car créer de l’emploi et les conditions de la prospérité dans notre Pays, conforter notre modèle social en anticiper les grandes transitions du siècle à venir, écologiques mais aussi sociétales notamment avec le vieillissement de la population, ne seront possibles et durables que si nous savons le faire en conjuguant écologie et acceptation sociale des réformes à faire.

 

Vous pouvez et pourrez compter sur moi pour y travailler, avec ambition, détermination et humilité.

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.